Le Champ de Bataille de Verdun – Learn French In Context Bilingual Story

Le ciel était couvert et il faisait frais lorsque notre bus est arrivé à Verdun. Le temps reflétait notre humeur, qui était un peu maussade, parce que nous allions visiter le champ de bataille de Verdun, le site d’une des plus violentes batailles de la première guerre mondiale.

Nous avons traversé la rivière de la Meuse qui passe par le village de Verdun et nous nous sommes arrêtés à l’Office de Tourisme où nous avons retrouvé notre guide locale qui s’appelait Florence. Elle a grandi à Verdun donc elle connaît bien l’histoire de la bataille et de la région. Florence est montée dans le bus et nous avons roulé vers notre premier arrêt, le Fort de Douaumont.

Verdun1

Pendant notre trajet jusqu’au fort, nous avons vu plusieurs panneaux qui déconseillent de se promener dans la campagne parce qu’il reste du matériel de guerre actif, et c’est toujours très dangereux de se promener là-bas.

Verdun6

Pour protéger le village de Verdun contre un assaut à la fin du dix-neuvième siècle, les Français avaient construit une file de 19 fortifications, dont le Fort de Douaumont, qui était la plus grande et la plus haute. La bataille de Verdun a eu lieu dans les collines au nord du village éponyme. Cette bataille était une des plus grandes batailles de la première guerre mondiale et, en fait, de tout le vingtième siècle. Elle a duré 10 mois pendant l’année 1916 et a provoqué plus de 700.000 morts et blessés.

Verdun2

Le Fort de Douaumont était au milieu du combat et il a changé de mains plusieurs fois pendant la bataille entre les Français et les Allemands. On peut entrer dans le fort pour voir les galeries, les casernes, et les autres pièces souterraines où les soldats ont habité et ont enduré les bombardements qui étaient presque constants. Les historiens ont dit que 60 millions d’obus avaient été tirés pendant la bataille. Il est impossible d’imaginer les horreurs qu’ont pu vivre ces soldats, constamment bombardés et coincés dans un espace si petit. Je n’aurais pas aimé être à leur place.

Verdun5

Notre dernier arrêt était à l’Ossuaire de Douaumont. Ce bâtiment est long et étroit avec une tour qui se situe au milieu du bâtiment. Cela donne l’apparence de la poignée d’une épée qui s’enfonce dans le sol jusqu’à la garde. Les os de plus de 130.000 soldats inconnus y sont enterrés. Nous avons regardé un film dans L’Ossuaire qui raconte l’histoire de la bataille.

Verdun8

Un fait intéressant que nous avons appris pendant le film : il y avait 9 villages aux alentours de Verdun qui ont été complètement anéantis par les bombardements. Pour honorer les six qui n’ont jamais été reconstruits, le nom de ces villages qui « sont morts pour La France », est encore indiqué sur les cartes actuelles, et les autorités locales élisent toujours un maire pour représenter chacun des anciens villages.

Translation

The Battlefield of Verdun

The sky was overcast and it was cool when our bus arrived in Verdun. The weather reflected our mood, which was a bit gloomy, because we were going to visit the battlefield of Verdun, the site of one of the most violent battles of the First World War.

We crossed the Meuse River which runs through the village of Verdun and we stopped at the Tourist Bureau where we met our local guide who was named Florence. She grew up in Verdun and so knows the history of the battle and the area well. Florence climbed into the bus and we drove toward our first stop, Fort Douaumont.

During our ride to the fort, we saw several signs which advised against walking around the countryside because live ordnance remains, and it is always very dangerous to walk there.

In order to protect the village of Verdun against an assault at the close of the 19th century, the French had built a line of 19 fortifications, of which Fort Douaumont was the largest and the highest. The battle of Verdun took place in the hills north of the village of the same name. This battle was one of the largest battles of the First World Was and, in fact, of the entire 20th century. It lasted 10 months during 1916 and brought about more than 700,000 dead and wounded.

Fort Douaumont was in the middle of the fighting and it changed hands several times between the French and the Germans during the battle. One can enter into the fort to see the tunnels, barracks, and other subterranean rooms where the soldiers lived and endured the bombardments which were nearly constant.

Historians say 60 million artillery shells were fired during the battle. It is impossible to imagine the horrors that these soldiers lived through, constantly bombarded and caught in a space so small. I would not have liked to be in their position.

Our last stop was the Douaumont Ossuary. This building is long and narrow with a tour situated in the middle of the building. This gives the appearance of a handle of a sword that is thrust into the ground up to the hilt. The bones of more than 130,000 unknown soldiers are buried there. We watched a film in the Ossuary which recounted the story of the battle.

One interesting fact that we learned during the film: there were 9 villages in the area around Verdun which were completely wiped out by the bombardments. In order to honor the six which were never reconstructed, the names of these villages, which “died for France”, are still indicated on current maps, and local authorities still elect a mayor to represent each of the former villages.