Biarritz : retour à la liberté pour les bébés phoques – bilingual article

L’hiver 2013/2014 a été particulièrement agité sur les côtes ouest de l’Europe.
D’énormes tempêtes (Hercule, Ruth, Christine,…) ont provoqué beaucoup de dommages sur les côtes. Les fortes vagues et les courants ont malmené les bébés phoques nés à l’automne dans l’Atlantique Nord. Emportés par une houle exceptionnelle, ils ont dérivé depuis l’Angleterre et l’Irlande pour s’échouer sur les rivages vers le sud.

Le premier bébé phoque a été trouvé sur la plage de Biarritz le 1er janvier. Signe du destin ? La veille, « Okera », la doyenne et mascotte des phoques du musée de la mer de Biarritz, s’était éteinte à l’âge de 33 ans… Douze phoques sont ainsi arrivés sur les plages du Pays-Basque et des Landes. Ce phénomène est tout à fait inhabituel.

Ils étaient exténués, affaiblis, amaigris, parfois blessés. Les pompiers, formés aux échouages, les ont amenés au Musée de la mer qui les a recueillis.

Les soigneurs les ont pesés, sexés, soignés, alimentés. Les jeunes phoques ont été mis en quarantaine et n’ont pas été visibles par le public. Un seul est mort.

Le 28 mars, le musée de la mer de Biarritz (et son partenaire le centre de soins « Alca-Torda ») a relâché 7 d’entre eux. Les 4 autres n’étant pas encore assez robustes ;  ils seront relâchés plus tard.

Quel spectacle extraordinaire et particulièrement émouvant !

DSCN2413+[800x600]

Les pompiers et les équipes de soigneurs sont présents. Ils ont choisi la plage de Biarritz-Milady en raison de ses courants et de sa configuration géographique. L’heure et le jour ont aussi été soigneusement choisis : houle modérée, marée haute, bonne météo. Pesés et identifiés, les petits phoques sont placés dans des caisses individuelles. Sur la plage 300 personnes sont venues assister à cet événement local.

Les 7 caisses sont posées à quelques centimètres de l’eau, les vagues viennent les frôler. On ouvre les caisses, les bébés sortent, d’abord un peu timides, puis plus rapidement. C’est le moment des photos souvenirs …Un dernier regard… Les soigneurs, fiers et émus, les regardent s’éloigner…

On leur souhaite un bon retour dans leur milieu naturel !

DSCN2445+[800x600]

DERNIERES NOUVELLES : Le 20 mai 2014 : 3 bébés phoques ont été relâchés dans les mêmes conditions. Une femelle nommée « Izar »(étoile en langue basque) sera adoptée définitivement par le musée de la mer de Biarritz.

Parmi les 7 bébés relâchés, 2 sont malheureusement morts pris dans des filets de pêche, 5 sont encore en vie et devraient très rapidement remonter vers le Nord de l’Atlantique.

Translation

Biarritz: Back to the wild for baby seals!

Winter 2013/2014 was particularly agitated on the western coast of Europe.

Huge storms (Hercules, Ruth, Christine, …) caused a lot of damage on the coasts. Strong waves and currents maltreated  seal pups born in autumn in the North Atlantic. Carried by exceptional waves, they drifted from England and Ireland and beached themselves on the southern shores.

The first seal pup was found on the beach in Biarritz on January 1. A sign of destiny? The day before, “Okera”, the dean and mascot for the seals of the “Musée de la Mer”, Sea Museum in Biarritz, died at the age of 33 … Twelve seals landed on the beaches of the Basque Country and the Landes. This is quite unusual.

They were exhausted, weak, thin, sometimes injured. Firefighters, especially trained in animal beachings, took them to the Museum .

Healers weighed them, determined their sex, cared for them and fed them. The seal pups were quarantined and were not visible to the public. Only one died.

On March 28th, the museum in Biarritz (and its partner, the care center “Alca-Torda”) released seven of them. The other 4 not yet strong enough; will be released later.

What an extraordinary and particularly moving scene!

Firefighters and teams of trainers are present. They chose the beach of Biarritz Milady because of its currents and its geographical configuration. The time and date have also been carefully selected: moderate swell, high tide, favorable weather. Weighed and identified, the pups were then placed in individual boxes. On the beach 300 people came to attend this local event.

The 7 boxes are disposed a few inches from the water, the waves barely touching them. Boxes are opened, the small seals come out, first a little shy, then faster. It’s time for souvenir photos … One last look … Healers, proud and moved, watch them swim away …

We wish them a safe return to their natural environment!

LATEST NEWS: May 20 2014: 3 pups were released under the same conditions. A female named “Izar” (star in Basque), will be adopted by the Museum  of Biarritz.

Among the 7 seals released, 2 unfortunately died caught in fishing nets, 5 are still alive and should quickly make their way back to the North Atlantic.